Photographes Avenue

Réunion des photographes

L’histoire de la photo c’est la mémoire de Kassé, et avant lui Van Laere, Bob, mon premier professeur de judo, et encore avant les premières photos et cartes postales, mais aussi,

Dans notre histoire, la photo c’est Ponty, l’avenue William Ponty Georges Pompidou, et les laboratoires coréens.

C’est là que sont apparus les premiers laboratoires qui nous semblaient magiques, c’est là que nous découvrons des coréens installés parmi nous, à l’époque, et cette avenue devient LE rendez vous des photographes de la capitale, surtout le matin !

D’où l’idée de proposer une REUNION un RENDEZ VOUS des photographes du pays,

Avec globalement 3 classes ?

Les Anciens, les Doyens, l’histoire, les archives

Les Professionnels,

Et le Public Amateur

Tant il est vrai que la photo réunit quelques milliers d’amateurs, chacun avec ses moyens, son rythme et son style, à travers le pays, et même au-delà !

 

Il serait juste de mettre à l’honneur cette avenue W Ponty G Pompidou, symbole de l’Histoire, de la Culture,

Ainsi que les maisons de photo coréennes, et à travers eux cette communauté qui a su  se faire une place délicate parmi nous

 

S’agissant du lieu, l’astuce pourrait être d’impliquer les ambulants de cette Avenue, en sollicitant leur partage afin de rendre à l’avenue son lustre, une semaine, le temps de mettre en place l’exposition, la décoration, et la place aux visiteurs ainsi que les cérémonies.

Ce qui donnerait une perche à cette communauté pour, non pas « fuir sous la force mais se retirer « provisoirement », filtrer volontairement leur présence, pour dire : nous ensemble !

 

Partenaires pressentis

 

Cérémonies et thèmes

Ouverture d’un forum de mise en place afin que les uns et autres participent, donnent un avis, suggèrent une activité et s’impliquent bé né vo le ment ! Ou professionnellement !

En effet ce qui est important n’est pas la semaine de mise en place ou même les 3 jours de fête,

Mais la résonance à travers le pays, et au-delà, la REUNION justement des photographes, qu’aussi bien les professionnels puissent parler de leur corporation, et les amateurs disposer d’un loisir collectif, l’ambiance des préparatifs, etc. alors plusieurs mois d’augmentation d’ambiance§

 

Stands matériels

Soit pour vente soit pour les curieux, découvrir les différents matériels disponibles, appareils, pellicules, cartes mémoires, logiciels de retouche, marques, papiers spéciaux, etc.

Cet espace est ouvert aux professionnels et revendeurs, puisqu’une particularité de notre milieu, notamment photo, c’est les ambulants, les informels qui achètent du matériel et revendent à leurs connaissances.

La participation est payante, tarif table, tarif boutique, tarif badge ambulant.

 

Stand des Anciens Matériels      Collection

Présentation d’anciens appareils (à photo OU à tirage) qui rappelleront des souvenirs d’anniversaire ou de communion !

Cette exposition doit être sécurisée de façon que les particuliers aient confiance de prêter un appareil, une machine (pour les anciens labos).

Prévoir l’Assurance partenaire.

Exposition à but d’animation, plaisir, gratuite,

Maintenant il peut y avoir une partie lucrative au sens de vente aux enchères (soirée de gala) ou business entre collectionneurs.

Les présentations

Il faudrait qu’un particulier puisse « à la manière d’un ambulant » justement, installer sa table ! Et présenter, exposer une sélection de ses photos.

Laquelle sélection pourra être fixe ou varier tous les jours de la Réunion, au gré de chaque « photographe ambulant » §

 

Maintenant j’imagine qu’il y aura l’aspect concours, avec son jury, ses critères, et là une sélection imposée.

Ainsi voir une table de Madame Lamy, photographe amateur, une table pliante, un parasol, 2 planches de contreplaqué, couvertes ou non d’un tissu, ou décorées, avec un encart type grande feuille A3 réservé aux photos sélectionnées par Madame Lamy ou Ly, de façon que le public distingue clairement « ces photos sont en course dans le championnat ».

 

Un jury mixte (pros, amateurs, Ministère…) officie,

Et le public aussi, est invité à choisir, donner son avis, peut-être avec un feuillet remis à l’entrée, type catégorie tel, choix n° 1, choix n° 2 etc.

En visitant l’exposition, le public donne son avis, dépose son feuillet, et le jury en tient compte.

Il y aura (-ait)  un prix (du jury global) et un prix du public 100%

 

Chaque photographe inscrit au championnat remet au jury sa sélection d’épreuves, que le jury valide ou non !

Maintenant le photographe est libre d’exposer d’autres photos de son libre choix, et de garder sa sélection tout le temps ou d’en changer 3 fois par jour ?

 

 

Expo des pros

Idem en table ou intégré dans un magasin, de façon plus « exposition ». Les commerçants de l’avenue sont invités à accueillir des expositions, de leur choix. Pour celles et ceux qui acceptent, il est alors plus élégant d’exposer à la manière d’une …exposition, accrochés au mur, ou encadrés, ou suspendus ou en poster géant. Cela dépend de chacun, commerçant x le ou la ou les exposants entre eux.

L’exposition n’interfère pas la vente normale du magasin, et forme même une attraction.

Maintenant, un commerçant va préférer « ouvrir l’expo » de 17h à 20h uniquement ; un autre en profitera pour offrir un cocktail à sa clientèle, et sur invitation ; une autre boutique se fera sponsoriser ; un autre fera un vernissage public, etc.

Pour la participation, certains feront payer la location d’exposition, d’autres l’offriront.

 

Dans le même esprit, les restaurants et bars de l’avenue, et encore les pâtisseries !

 

Ainsi que les Administrations : Trésor, Poste…

Est-ce qu’il y a des photographes amateurs dans le personnel des Postes ? Présenter des amateurs ou une exposition sur l’historique du Service, ou encore une galerie de portraits des grandes figures, des familles…

Là  encore, un lieu d’expo peut très bien choisir d’exposer non pas des amateurs, mais un célèbre professionnel, ou privilégier une collection de cartes anciennes, accueillir le service photos des Archives Nationales, cela est raiment de libre entente.

 

Idem les boutiques de trottoir, kiosques à journaux, ou vendeurs de vêtements sur table, peuvent prêter ou louer leur espace à un exposant de leur choix. « C’est une bonne publicité » !

 

Avenue Piétonne ?

Les 3 jours de la Réunion (VSD) ou la semaine ce qui inclut « la préparation ».

Variante = laisser une voie d’accès aux bus et ambulances.

Après tout Pompidou et la circulation, c’est une histoire !

 

Ouverture aux rues voisines

C’est une allusion à la culture du voisinage, les Dekkan do.

Puisque Ponty c’est aussi rue de Thiong, Mohamed V, et certains vous diront que Hassan II c’est le prolongement de Pompidou !

 

Il devrait être envisageable d’ouvrir le bal d’exposition aux commerçants ou aux rues voisines.

Dans quelle mesure un exposant peut coller une grande feuille de papier sur un mur et y plaquer sa sélection de photos !

Dakar Dem Kestion !

 

Les ambulants et clandestins.

Selon nos habitudes, certains photographes vont préférer ne pas s’inscrire de façon formelle, mais sillonner l’espace avec leurs photos à la main, ou à la manière d’un photographe sandwich !

Why not !

 

Les festivités

Petit déjeuner        déjeuner      dîner              soirée spectacle     gala   bal

Il y a les fêtes privées, et les fêtes publiques.

Une entreprise disons un laboratoire peut offrir un petit déjeuner de photographes, de son choix, professionnels, ou ouverts aux amateurs inscrits au programme. C’est son affaire.

Une marque connue d’appareils portables, va préférer offrir un déjeuner avec une partie « select » et 50 marmites offertes au public.

(Photo sur les marmites !)

 

Une banque peut offrir en soirée un diaporama sur écran géant.

 

Et puis il y aura la soirée de Gala, sur invitation payante, et puis le Grand  le quoi le BAL PONTY !

 

La soirée sera tendance Chic, avec décoration Extraordinaire, passage de film en fond d’écran, tenue de soirée (extravagante ?), Spectacle, et Vente aux Enchères. Dans la plus pure tradition. Défilé des invités, etc.

Présidée par la Première Dame de la Commune ?

 

Quant au bal, il sera certes public, figure obligée, et propice aux … images ! Maintenant dans l’esprit d’une époque, clin d’œil, une astuce est d’imposer une tenue de soirée, à l’entrée (tenue de bal, tenue de cérémonie, tenue d’époque ?).

Cela permet (-trait) de filtrer en douceur l’accès public et amener une forme d’auto-respect. Quand vous faîtes un effort d’habillement, sachant que « la direction se réserve le droit etc. » cela vous met en état d’esprit plus noble.

 

Expositions Officielles

IFAN, Archives Nationales, Service du Protocole, Ambassades  et services culturels, Ecoles, Université, Instituts de formation aux medias,  Théâtre, …

Il est intéressant d’inviter, ces services officiels à participer, à leur manière, à leur mesure.

 

Ce qui est important c’est la bonne ambiance, la fluidification d’esprits.

Qu’un taxi 7 places se présente avec une délégation de … Matam, avec disons 4 photographes Amateurs, 2 professionnels et un montage photo du Lycée tel ou d’un Collège privé.

Avec des photos flashées sur la carrosserie,  exposition ambulante, et que cela se fasse sous une ovation extraordinaire.

 

L’important c’est qu’un quartier sinistré, abandonné, reprenne vigueur, enthousiasme, envie de se faire une toilette,

Et qu’une communauté de loisirs, de personne de certaine culture, se sentent motivées remotivées à préparer, parler, rêver, participer, même quand vous habitez une ville lointaine, grâce aux medias, aux blogs, au web caméra,

Certains habitants de l’avenue vont inviter leurs amis et connaissances, à des « après-midi parties » pour regarder (photographier des yeux) les cérémonies.

Les fameux balcons de l’avenue.

Intéressant de voir ce que vont sortir de leurs coffres les professionnels photographes.

Amusant d’observer le nombre de personnalités qui dans le privé, sont soit d’éminents photographes amateurs, soit grands  collectionneurs !

Parfois des personnes connues ont des trésors insoupçonnés et c’est une façon de se rapprocher.

 

 

 

Afin d’enrichir la Réunion, possible de faire des catégories, d’inventer même !

Photos de taxi : les taxis et les pros c’est une grande histoire, quand il faut filer au labo faire les tirages et revenir avant la fin de la cérémonie ou soirée placer les épreuves.

 

Est-ce qu’un photographe en fera un thème d’exposition ? Ou bien une Ecole, ou l’Amicale du Ministère des Transports.

 

Plus qu’une grande célébration privilégier l’aspect spontané, familial, partagé et participé.

Publicités